Lab-École CS Rives-du-Saguenay

Client : Concours du Lab-École Commission Scolaire des Rives-du-Saguenay

Année : 2019

Superficie : N/A

Lieu :
Québec (QC)

Architecte :
Atelier Guy architectes

Prix
: n/a

Projet conçu en consortium avec BGLA sous la forme d’un concours d’architecture produit par le Lab-École. L’école primaire de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay a été imaginée afin de laisser une marque positive sur les élèves de l’école.

Texte du concours

Mon école primaire, moche, ne m’a laissé aucun souvenir agréable. Aujourd’hui – j’en ai l’opportunité! – voici comment j’en imagine une nouvelle…

Comme un vestibule
Je vois l’école nouvelle au centre du quartier, afin qu’une majorité d’élèves y accèdent à pied, sur un parvis public. Je choisis d’exploiter le terrain en pente descendante en cachant la plus grande partie de l’école au fond, en dialogue avec le boisé arrière. Seule une partie de l’école est visible sur rue. C’est le vestibule qui attire l’oeil, comme si un géant l’avait glissé sous le bâtiment, en déformant la toiture. Ainsi, la façade principale s’inscrit dans le gabarit des habitations alentour, pour que l’école soit elle-même perçue comme une maison. Arborée, elle s’intègre au paysage et c’est la nature qui accueille l’élève.

À sa première journée d’école, l’enfant pourra parcourir un bâtiment à son échelle. Il en découvrira tous les recoins et, même si elle est plus grande qu’il pensait, elle aura été conçue pour s’y sentir bien.

Une maison avec cour arrière
Contrairement à mon école d’enfance, le parti architectural est lumineux et invitant. L’école s’articule en trois ailes : la première (Aile-Cordiale) comprend entrée principale, coeur et lien entre les deux autres; la deuxième conjugue apprentissage et collaboration (Aile-Coopérative); la troisième consacre l’activité physique (Aile-Qui-Bouge). Quand on accède à l’entrée, on se glisse sous un volume vitré. De là, on entre à l’intérieur ou on continue en contrebas du site.

L’organisation spatiale allie transparence et porosité, en connexion avec le sentier d’accueil qui mène de la rue, à travers l’école, jusqu’à la cour arrière, par une pente végétalisée qui, enneigée, devient zone d’activité ludique l’hiver. Cette cour pentue, véritable jeu topographique trouvant écho dans la toiture paysagère, interpelle l’enfant et intègre la nordicité à la vie scolaire.

Du préau d’entrée, on découvre que l’école s’enroule autour de cette cour, comme un cocon protecteur. L’enfant est l’acteur d’un récit combinant éléments naturels/éléments organisés, participant à la beauté des lieux.

Un salon confortable, avec foyer
Comme un pont jeté entre les deux autres ailes, se découvre le coeur: un généreux espace double hauteur, habité d’un gradin majestueux et mur-bibliothèque. De multiples espaces de rassemblement entourent l’Aile- Cordiale et contribuent à en faire véritablement un carrefour collaboratif de toutes les activités : lecture, spectacle, salle à manger, étude, travail d’équipe.

Un foyer avec cheminée fait la transition intérieur/extérieur dans l’aile. Les enfants peuvent s’étendre les pieds au chaud et raconter des histoires, manger une collation réconfortante ou faire des exposés dans une ambiance relax! Le foyer est même fonctionnel à l’extérieur : idéal pour les BBQ et la fête de fin d’année avec les parents!

Au sommet de ce volume culmine le laboratoire créatif : atelier suspendu appuyant la découverte expérientielle et la surprise.

Tous autour de l’îlot de cuisine!
La cuisine est une fonction vitale du coeur : visible dès l’arrivée, elle se pare d’étagères remplies de bocaux de conserves/confitures colorées, préparés par les enfants, autour de l’îlot central où ils s’attablent pour la préparation et la dégustation. Quelle satisfaction de cuisiner avec les fruits et légumes sortis du potager scolaire!

J’imagine l’arrivée à l’école le matin avec les odeurs de biscuits, préparés par une classe différente à chaque fois, fraîchement sortis du four, et dont les arômes se répandent dans toute l’école… mmm, trop bon!

Bouger : faire travailler les muscles
L’Aile-Qui-Bouge est dominée par le gymnase dont le volume, enfoncé, se découvre dès l’entrée. Sa peau perforée le distingue du reste de l’école, car il s’offre également à la communauté comme bâtiment autonome à partager. Il peut s’ouvrir sur cour…

Apprendre : faire travailler les cerveaux
L’Aile-Coopérative regroupe classes et espaces collaboratifs dans un volume coiffé d’une toiture multi-pentes. Un revêtement uniforme la caractérise, que percent des ouvertures généreuses, acheminant une lumière bienfaisante aux ruelles d’apprentissage.

Leur aménagement flexible est l’occasion de tous les possibles : murs habitables/circulations habitées, cloisons et étagères mobiles, décloisonnement, couloir dilaté, mini-gradins sur roulettes, alcôves de concentration/travail d’équipe, pupitres mobiles/modulaires, mini-cuisinettes, micro-bibliothèques. Élèves et professeurs ont tout le loisir de modifier/adapter leur milieu de vie en toute flexibilité, selon les humeurs et les saisons!

Approche humaniste
Notre réflexion va au-delà de l’architecture, elle est holistique et vise la prise de conscience collective des jeunes, les nouvelles habitudes de vie face à la consommation, l’énergie, les matériaux, l’eau, l’alternance des saisons, la collaboration… tout cela en tenant compte qu’il faut construire avec un portefeuille clos et des mètres carrés commandés.

Nous avons confiance.
Nous le ferons.

Comment nous joindre

Bureau principal
Québec, QC

229, rue Saint-Vallier Ouest
Québec (QC) G1K 1K3

T 418 682-5401
[email protected]

BUREAU DE CONSULTATION
ST-JEAN-PORT-JOLI, QC

31, chemin de l’Anse-Saint-Jean
St-Jean-Port-Joli (QC) G0R 3G0

T 418 291-4793
[email protected]